La TSF
La Robe Blanche

Fascination des regards et quête de sincérité me poussent au portrait. Des émotions saisies, comme des photographies, sont enfouies. Elles surgissent sur le papier, comme une obsession. Les yeux, expriment un langage universel. Ceux de nos proches nous poussent à vivre, Ceux des autres nous remplissent d'espérance. Quand la culture s'en mêle, le voyage est infini.

Alain.

Marianne
pose d'atelier avec Romero
les yeux de chad
les yeux de sonia
Li jeune chinoise
Le Lavoir
Aba du Botswanan
Maya de palestine
les yeux de Dalaya
les yeu du désert
les yeux de mélissa
Alain PESTOURIE

Bonjour et bienvenue,

Après deux années passées à explorer les portraits d’ici et là bas, c’est une tribu d’amis qui meuble les galeries qui suivent.

Dessiner quelqu’un c’est communiquer avec lui, mais plus encore c’est entrer en empathie avec un être. Il y a une forme d’assimilation de la personne à mesure que l’on s’en approprie les traits. Ce rapport, entre la forme et la personnalité profonde de quelqu’un, est d’un ressenti étrange qui dégage une forte émotion. Dans la vie normale, il est rare en effet que l’on s’attarde à ce point sur le portrait de quelqu’un. La photo par exemple qui est rapidement exécutée n’a pas cette connivence avec l'objet. Quand on peint, on s’installe au contraire dans la durée et l’on a le temps de comprendre la personnalité qui nous fait face. Tout autant que l'exercice de style, c’est la curiosité des autres et de leurs cultures qui pousse sans doute les portraitistes à capter la ressemblance de quelqu’un. On peut d’ailleurs admettre que certaines civilisations ne tolèrent pas que leur image soit reproduite, tellement l’investigation du peintre s’insinue dans l’intimité du sujet.

Ces hommes et ces femmes, je cherche aujourd’hui à les mettre en scène. Travailler les attitudes, les gestes, les tenues et les matières permet d’envisager des compositions picturales hautes en couleur. Restituer des ambiances de groupe où les personnages se mêlent et se complètent possède un caractère excitant, d’autant qu’un tableau peut raconter une brève histoire, enfin celle que l’on s’imagine. Des scènes de vie qui cristallisent un moment fort, voilà mon nouvel objectif.

Juin 2013

La TSF

Vous pouvez si vous le voulez me donner vos avis et conseils. Pour cela n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact. Vous pouvez également aller en pied de page sur les liens de mes sites préférés.

Bonne visite.

 

 
 

 Juin 2011

Les galeries qui suivent présentent essentiellement des portraits d'ici et d'ailleurs, mais surtout de là-bas. Il suffit de quelques visages, différentes teintes de peau et plusieurs parures pour décoller loin d'ici mais à la fois si près. Car il y a la même quête de séduction chez une adolescente Suri en Ethiopie que chez une adolescente Européenne. Les hommes et les femmes en particulier, par leur sensualité et leur coquetterie, expriment des codes universels et intemporels qui passent par leurs parures et surtout le regard. Je suis fasciné par ces petites lumières qui brillent dans les yeux de chacun. Expriment-elles un langage inconnu ? Ont-elles une énergie communicative ? Sont-elles l'incandescence du grand Big-Bang ? 

Je n'ai pas de réponse, c'est pourquoi je tente de saisir l'indicible éclat de ces regards. J'espère que j'aurai su traduire toute l'émotion qu'ils dégagent.

Plus généralement, ma galerie est motivée par l'universalité de l’Humanité.

De quelque origine éthnique ou sociale que nous soyons, nous avons tous les mêmes aspirations de spiritualité, connaissance, esthétique, affection ou amour. Cette quête nous conduit à pratiquer des arts communs: architecture, musique, danse, littérature, peinture, sculpture, joaillerie, mode …. C'est tout cela qui mis bout à bout démontre l’égalité entre les hommes et les femmes quelles que soient leurs origines ou leurs couleurs de peau. Il y a par contre des adaptations aux éléments du milieu qui différencient nos produits manufacturés, nos œuvres et nos cultures.

En dessinant des portraits du monde, je m'attache donc à révéler que l'Humanité est universelle. Elle génère selon notre place sur la planète, une extraordinaire distinction culturelle qui affirme l’infinie créativité de l’Homo sapiens. 

" Le trésor de l’unité humaine est la diversité humaine, le  trésor de la diversité humaine est l’unité humaine … Edgar Morin"